Les Minouminets en voyage
Slogan du site
Descriptif du site
Chez Alain !
Article mis en ligne le 19 décembre 2018

par Alice & Fred
logo imprimer

Et voila déjà deux semaines que nous sommes arrivés chez Alain au cœur d’or, à Amirat.
La ferme qu’il a construit lui même il a de ça 35 ans est nichée dans les montagnes au nord de Nice.

Il a 68 chèvres et fait sont fromage à la ferme !
< On adores les chèvres ! (même si elle savent aussi être chiante ! (tiens ça me fait penser à quelqu’un ça ! ;) >

En ce moment elles sont en gestation, elles ne font donc pas de lait ni production fromagère. Mais, ça veut pas dire pour autant qu’on chômes !! Et oui, en hiver, il faut s’occuper de ce qu’on a pas le temps de faire pendant la saison ! Tous les matins nous donnons le grain aux chèvres, ce qui nous permet aussi de vérifier les bêtes et soigner les éventuels abcès ou autre petites infections sympa dans le genre !

C’est donc avec plaisir que l’ont aide Alain dans l’entretient de la ferme et le rangement. Nous avons débroussaillé et labouré la serre (il vend aussi sa production maraîchère). Alice a appris à utiliser le tracteur chenille ! c’est bien !
La première semaine nous avons réceptionné la livraison des 12 tonnes de foin. C’était sans manquer pour Fred de passer dans le trou du plancher et se fêler la cotte. Cela lui a permis d’admirer sa femme bosser pour évacuer le fumier de la bergerie ( tâche annuelle chez Alain, c’est dire la quantité de fumier, cela nous a pris deux jours avec l’aide d’un pote d’Alain et son tracteur). Rassurer vous, il va mieux, il peut maintenant faire son boulot et d’ailleurs il a tout nettoyé l’atelier d’Alain qui était très content ! Nous avons aussi égrainé la dernière récolte des piments pour le tabasco home made ! Cela nous a valu les mains (et pas que) en feu pendant deux jours ! Bref plein d’activités, nous sommes bien occupés.
Nous avons aussi eu la triste surprise d’une attaque de loup, et la perte de cinq belles chèvres... Alain a dû revenir de ses quelques jours de vacances qu’il avait réussis à s’octroyer grâce à notre présence et à celle Tim, notre compagnon super trop sympa de woofing !

Cela dit, lorsque notre travail de forçat est fait (je plaisante) nous allons parfois nous balader en crapahutant en haut du parc de 40 hectares ou pâturent les biquettes, et en voici la vue à couper le souffle :

Voilà voilà c’est très bucolique tout ça !

Pour dire vrai, nous sommes tellement bien là ou nous sommes que nous avons décidés de rester jusqu’à la fin janvier, avant de retourner chez Marielle pour les naissances des pitites chèvres du rove.


Forum
Répondre à cet article
les minous minets en guoguette .
claude Le pennec - le 20 décembre 2018

Quel périple !
çà fait envie ,bonne continuation et très bonne fêtes de fin d’année .
Bisous à vous Deux .

Dans la même rubrique

Haut de page
Réalisé sous SPIP
Habillage ESCAL 4.1.4